Social
  • abc Le Togo et l'Allemagne signent un important accord de coopération La convention signée ce jour à Berlin, au second jour de la visite officielle du chef de l'Etat togolais en Allemagne, est remarquable par les montants concernés et les nombreux domaines couverts
    La délégation conduite par Faure Gnassingbé a eu ce 09 juin une séance de travail avec Gerd Müller, ministre allemand de la coopération. 

    A l'issue des échanges, ce dernier a paraphé avec Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères un accord de coopération financière et tenchnique pour l'année en cours et celle à venir. Mettant l'accent sur les pôles prioritaires, conjointement convenus, de la formation professionnelle et de l'emploi des jeunes, de l'appui à la décentralisation et bonne gouvernance, du développement rural, de la santé et de l'énergie, le document consacre une augmentation sensible de la coopération au développement entre les deux pays, avec des interventions s'élevant à 64 millions d'euros (environ 42 milliards de FCFA). 
  • abc République Togolaise - China Poly Group Corp : partenariat mutuellement gagnant La délégation togolaise conduite par le Président de la République a eu, ce 31 mai, une séance de travail avec l'équipe dirigeante de la société China Poly Group Corp. 
    Les échanges, marqués par une volonté convergente de conduire des projets mutuellement bénéfiques pour les deux parties, ont été conclus par la signature d’un protocole d’accord pour la réalisation de dix milles logements sociaux à Lomé. 

    A terme, le partenariat du Togo avec la China Poly Group Corp  pourra être étendu aux projets de l’énergie, des mines, des infrastructures, de l’alimentation en eau potable, voire des arts et de la culture.

    «Nous sommes prêts à collaborer avec l’Etat togolais pour la mise en œuvre de ses projets de développement dans tous les domaines vitaux» a notamment déclaré le Président de la China Poly Group Corp.

    Pour sa part, le chef de l’Etat a dit vouloir compter la société parmi les partenaires techniques et économiques du Togo :

    «J’ai été impressionné par les multiples activités du groupe et la diversité des partenaires qu’il a déjà en Afrique. Sa stratégie de partenariat peut nous permettre de répondre aux besoins et priorités de nos populations».


    Créée en février 1992, China Poly group Corp est une société d’investissement, à capitaux publics, spécialisée dans le commerce international, l’immobilier et les arts culturels. Son siège est l’imposant The New Beijing Poly Plaza, situé au nord de la Cité Interdite.
  • abc Le Chef de l’Etat a présidé la cérémonie de lancement du PAUT II. Le Président de la République Faure Gnassingbé a officiellement lancé, ce mardi à Lomé, la cérémonie de lancement de la deuxième phase du Projet d’aménagement urbain du Togo (PAUT-II).
    Le projet s’inscrit dans la politique nationale d’amélioration du cadre de vie des populations à travers la sécurisation et l'amélioration de l'environnement urbain du Togo.
     
    Financée par des partenaires en développement notamment l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Union Européenne (UE),  cette deuxième phase du PAUT concerne la réalisation d’un quatrième Lac de 40 hectares servant de bassin tampon de stockage des eaux de ruissellement, la construction d’un dispositif d’acheminement de ces eaux et celle du lac Est de la ville de Lomé vers la mer, la construction d’une grande décharge à Akodésséwa et enfin l’assainissement des quartiers périphériques de Lomé. 
     
    Cette seconde phase du PAUT contribuera à l’assainissement global de la ville de Lomé et permettra de juguler les problèmes récurrents d’inondation qui affectent les riverains des zones lagunaire et portuaire pendant les périodes de pluie et, à l’élaboration des plans directeurs d’assainissement (PDA) des cinq chefs-lieux des régions économiques du Togo.
     
    Le coût total du projet est estimé à 43 millions d’euros.  La durée d’exécution s’étale sur 6 ans.

    D’autres projets ont été réalisés dans ce sens.

    Il s’agit entre autre du Projet Environnement Urbain  du Togo (PEUL) financé par l’Agence Française de Développement en 2009, qui a permis le dragage  du lac Est et le grand canal d’équilibre, le Projet d’Aménagement de la Zone Lagunaire (PAZOL) pour le dragage du Lac de Bè et  le Projet d’urgence de réhabilitation des infrastructures urbaines et des services électriques de Lomé (PURISE).
  • abc Notsè : Faure Gnassingbé visite des infrastructures, en marge du conseil des ministres Le chef de l'Etat qui a présidé le conseil des ministres tenu ce vendredi 1er avril 2016 à Notsè a rendu visite à l'habitant sur plusieurs sites d'infrastructures
    Le conseil des ministres s’est tenu, ce vendredi 1er avril 2016, à Notsè, sous la conduite du Président de la République.
     
    Au cours de ses travaux, le conseil a adopté deux décrets, examiné en première lecture deux projets de décret et écouté deux communications.

    Après la réunion, le chef de l’Etat et toute l’équipe gouvernementale ont visité les infrastructures socioéconomiques de base et les projets en cours de réalisation dans la préfecture de Haho.

    Il s’agit notamment d'un pont de 80 mètres en construction dans le canton de Djéméni sur le chantier de la route Notsè-Tohoun.
    L'exécutif a également visité le centre de promotion de la femme à Notsè. L’implantation de ce joyau s’inscrit dans la politique de l’autonomisation de la femme et devra contribuer au renforcement des actions en faveur de l’alphabétisation, l’entreprenariat, la lutte contre les violences conjugales et le développement à la base.

    Cette visite est également marquée par l'inauguration du marché de Wahala  et s’est achevée par une rencontre du chef de l’Etat avec les élèves de l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) de Notsè.

    Lire l'intégralité du communiqué du conseil des ministres du 1er avril 2016
  • abc Vers l’inclusion financière et sociale des plus vulnérables Le gouvernement prévoit de développer des offres spécifiques pour les jeunes et les populations rurales.

    Mis en place en janvier 2014, le Fonds National de la Finance inclusive ambitionne de rendre les services financiers accessibles au plus grand nombre en tenant compte de la situation sociale de chacun, et d’encourager les bénéficiaires à entreprendre des activités génératrices de revenus.

    Le principe du FNFI repose sur l’importance du secteur du micro-crédit dans le financement de l’économie togolaise. Fin 2012, la part du micro-crédit dans les dépôts était de 16% du système financier. Au 30 juin 2013, le nombre de bénéficiaires de produits de micro-crédit s’élevait à 1,3 million de personnes. 

    Le premier produit du Fonds dénommé Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF) a rapidement atteint puis dépassé l’objectif de 300.000 bénéficiaires.


    Toujours à la recherche d’une plus large inclusion, le gouvernement prévoit de développer au cours des mois à venir des offres spécifiques pour les jeunes et les populations rurales.
    Ces couches sociales éprouvent généralement des difficultés d’accès aux services financiers classiques. 

    Placé sous la tutelle du ministère du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes http://www.mindevbase.tg, le FNFl bénéficie d’un statut d’Établissement public à caractère financier qui recherche les ressources à mettre à la disposition des institutions partenaires de micro-crédit.