Justice & Droits de l'homme
  • abc Visite officielle en Allemagne : Agenda politique à Berlin 1/3 Pour la seconde journée de son voyage officiel au pays des Länder, Faure Gnassingbé a eu une série d'échanges empreints de chaleur et de cordialité avec les plus hautes autorités du pays hôte
    Le chef de l'Etat togolais est d'abord accueilli par le Président Joachim Gauck au chateau présidentiel de Bellevue. Les deux hommes d'Etat ont mis l'accent sur l'amitié qui lie leurs peuples respectifs et abordé les sujets d'intérêt mutuel ainsi que les grandes questions contemporaines. 
    http://presidence.gouv.tg/fr/content/faure-gnassingbe-est-accueilli-la-residence-bellevue-par-le-president-allemand-berlin-09


















    Assumant une fonction essentiellement protocolaire, Joachim Gauck dont les avis et les prises de positions font largement consensus dans la classe politique allemande est connu pour son attachement à la défense des droits de l'homme et son attachement aux valeurs de liberté. L'entretien au sommet entre les deux chefs d'Etat a révélé une convergence de vues sur ces thématiques.





     
  • abc Modernité et proximité La modernisation de l'appareil judiciaire et la proximité avec les justiciables représentent les deux plateaux de la balance

    Depuis 2006, un processus de réforme et de modernisation de la justice togolaise est engagé. Au cours de la campagne pour l’élection présidentielle d’avril 2015, le Président de la République a constamment réaffirmé la nécessité de le poursuivre.

    Deux préoccupations majeures soustendent les réformes : rapprocher la justice du citoyen togolais et la moderniser pour la mettre davantage au service de la croissance économique.

    Plusieurs actions ont ainsi été engagées pour consolider les acquis dans ce domaine, conformément aux orientations définies dans la stratégie de croissance accélérée et de promotion de l’emploi (SCAPE). Elles permettront à terme  de doter le Togo d’un système judiciaire performant, plus accessible et en lien direct avec les programmes de développement économique et social.
     
    C’est dans ce contexte  qu’un  programme de rénovation et de construction de nouvelles infrastructures judicaires a été lancé sur tout le territoire national : Cours d’appel de Kara et de Lomé, rénovation des tribunaux d’Aného et d’Atakpamé et la nouvelle prison civile de Kpalimé. Dans la foulée, l’adoption de la loi portant aide juridictionnelle a créé le cadre requis pour la mise en œuvre effective du principe d’un accès équitable à la justice.

    Ce processus de modernisation devra connaître une accélération avec l’introduction des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le quotidien des magistrats et des auxiliaires de justice. Les NTIC permettront notamment de :
    - réduire les délais
    - améliorer la transparence et
    - accroître l’efficacité de l’administration judicaire.
     
    Après l'informatisation des tribunaux de Lomé, le gouvernement va poursuivre l’installation d’équipements informatiques dans les tribunaux des autres villes. A terme, leur mise en réseau permettra une circulation rapide de l’information.

    A titre d'exemple, l'informatisation des chambres commerciales, qui connaissent des litiges relatifs aux échanges commerciaux, a permis de réduire de 2/3 la durée de traitement des affaires.