Infrastructures
  • abc Le Chef de l’Etat a inauguré l'Hôtel 2 Février L’emblématique Hôtel 2Février rebaptisé Radisson Blu 2 Février est entièrement rénové. La cérémonie de réception présidée par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a eu lieu ce mardi.
    Situé au cœur de la ville de Lomé, ce complexe hôtelier 5 étoiles dispose de deux  cent cinquante-six (256) chambres contemporaines, soixante-quatre (64) appartements modernes, cinq (5) restaurants, une piscine, un casino et des salles de conférences et de réunions de haut standing.

    Les travaux de réhabilitation ont été effectués par le groupe sud-africain ZPC Hospitality Renovation Specialits. Cette société spécialisée dans la construction et la rénovation des structures hôtelières a employé plus de 1000 togolais.

    La rénovation de l’hôtel 2 Février dont le coût total est estimé à 37 milliards de francs CFA, est à la fois un pari infrastructurel, économique et social.

    Cette cérémonie, qui s'inscrit dans le cadre des festivités du 56è anniversaire de l'indépendance du Togo, a été couplée de remise de distinctions honorifiques aux personnalités qui ont marqué la vie de la nation par leurs actions.
     
  • abc Le Chef de l’Etat a présidé la cérémonie de lancement du PAUT II. Le Président de la République Faure Gnassingbé a officiellement lancé, ce mardi à Lomé, la cérémonie de lancement de la deuxième phase du Projet d’aménagement urbain du Togo (PAUT-II).
    Le projet s’inscrit dans la politique nationale d’amélioration du cadre de vie des populations à travers la sécurisation et l'amélioration de l'environnement urbain du Togo.
     
    Financée par des partenaires en développement notamment l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Union Européenne (UE),  cette deuxième phase du PAUT concerne la réalisation d’un quatrième Lac de 40 hectares servant de bassin tampon de stockage des eaux de ruissellement, la construction d’un dispositif d’acheminement de ces eaux et celle du lac Est de la ville de Lomé vers la mer, la construction d’une grande décharge à Akodésséwa et enfin l’assainissement des quartiers périphériques de Lomé. 
     
    Cette seconde phase du PAUT contribuera à l’assainissement global de la ville de Lomé et permettra de juguler les problèmes récurrents d’inondation qui affectent les riverains des zones lagunaire et portuaire pendant les périodes de pluie et, à l’élaboration des plans directeurs d’assainissement (PDA) des cinq chefs-lieux des régions économiques du Togo.
     
    Le coût total du projet est estimé à 43 millions d’euros.  La durée d’exécution s’étale sur 6 ans.

    D’autres projets ont été réalisés dans ce sens.

    Il s’agit entre autre du Projet Environnement Urbain  du Togo (PEUL) financé par l’Agence Française de Développement en 2009, qui a permis le dragage  du lac Est et le grand canal d’équilibre, le Projet d’Aménagement de la Zone Lagunaire (PAZOL) pour le dragage du Lac de Bè et  le Projet d’urgence de réhabilitation des infrastructures urbaines et des services électriques de Lomé (PURISE).
  • abc Le Président de la République a inauguré la nouvelle aérogare de Lomé Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a solennellement inauguré ce matin la nouvelle aérogare de Lomé.
    Ce nouveau joyau construit sur une superficie 21000 m², est de niveau C par rapport au référentiel de qualité de service de l’Association internationale de transport aérien (IATA).

    La nouvelle aérogare qui donne une nouvelle dimension au domaine des transports aériens de notre pays, dispose d’une zone de départ avec trois passerelles d’embarquement télescopiques, une zone transit et une zone arrivée. 

    Les travaux ont été réalisés par les entreprises chinoises CACC et WIETC.
  • abc Le Chef de l'Etat a lancé les travaux de modernisation de l’aéroport de Niamtougou. Le Président Faure Gnassingbé a donné samedi dernier le coup d’envoi des travaux de réhabilitation et de modernisation de l’aéroport de Niamtougou.
    Le projet  qui va s’étendre sur 12 mois comprend l’allongement de la piste à 3000m avec une raquette de retournement, la construction d’une clôture et la rénovation du parking.

    Depuis 2010, l’aéroport de Niamtougou (DXNG) est passé sous la tutelle la direction de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA).

    La cérémonie a été couplée du lancement officiel du projet e-village zone nord.   Ce projet piloté par le ministère de l’Economie numérique consiste à doter les chefs de canton et de village du Togo d’un téléphone portable prépayé.

    Cette initiative permettra de rapprocher les représentants du pouvoir central à travers les Technologies de l’information et de la communication.  Elle vise également à sécuriser le territoire, prévenir et gérer les risques (sanitaires, catastrophiques) et, déployer les différents outils de suivi et de gestions des actes d’Etat civil.
  • abc Notsè : Faure Gnassingbé visite des infrastructures, en marge du conseil des ministres Le chef de l'Etat qui a présidé le conseil des ministres tenu ce vendredi 1er avril 2016 à Notsè a rendu visite à l'habitant sur plusieurs sites d'infrastructures
    Le conseil des ministres s’est tenu, ce vendredi 1er avril 2016, à Notsè, sous la conduite du Président de la République.
     
    Au cours de ses travaux, le conseil a adopté deux décrets, examiné en première lecture deux projets de décret et écouté deux communications.

    Après la réunion, le chef de l’Etat et toute l’équipe gouvernementale ont visité les infrastructures socioéconomiques de base et les projets en cours de réalisation dans la préfecture de Haho.

    Il s’agit notamment d'un pont de 80 mètres en construction dans le canton de Djéméni sur le chantier de la route Notsè-Tohoun.
    L'exécutif a également visité le centre de promotion de la femme à Notsè. L’implantation de ce joyau s’inscrit dans la politique de l’autonomisation de la femme et devra contribuer au renforcement des actions en faveur de l’alphabétisation, l’entreprenariat, la lutte contre les violences conjugales et le développement à la base.

    Cette visite est également marquée par l'inauguration du marché de Wahala  et s’est achevée par une rencontre du chef de l’Etat avec les élèves de l’Ecole Normale des Instituteurs (ENI) de Notsè.

    Lire l'intégralité du communiqué du conseil des ministres du 1er avril 2016
  • abc Chères infrastructures de développement Dans le domaine des infrastructures, le Togo a fait des pas de géant, notamment grâce à la construction d’un réseau routier moderne
    Dans le domaine des infrastructures, le Togo a fait, avec le Président Faure Gnassingbé, des pas de géant,  notamment grâce à la construction d’un réseau routier moderne qui a transfiguré le visage de Lomé la capitale…boulevards, routes, voies de contournement, espaces verts…

    La capitale dont l’étoile avait pâli un temps a redoré son blason. 


    Globalement, le programme routier togolais vise à réhabiliter l’ensemble du réseau national, tout en construisant de nouvelles voies prioritaires pour le développement économique de toutes les zones du pays. 414 milliards de F CFA (631 millions d’euros) ont été investis pour la seule année 2013 pour l’ensemble des travaux routiers achevés ou en cours d’achèvement. Au total 2.282 km de routes ont été réhabilités, aménagés et bitumés et 1750 km ont été entretenus.

    Avec la construction d’un troisième quai au port autonome de Lomé, c’est tout le concept de corridor de développement cher au Président Faure Gnassingbé qui prend forme.



    Ce grand projet structurant permet au pays de jeter les bases d’un développement harmonieux, articulé autour des grands pôles de développement. Il s’agit de les  asseoir dans toutes les régions, avec des ramifications vers les pays enclavés du Sahel.

     



    La nouvelle aérogare de l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma, est sans doute l’une des meilleures illustrations de l’aspiration du Togo à la modernité…

    Bâti sur  21,000m2 de surface, ce joyau architectural qui prévoit 24 guichets d’enregistrement et cinq passerelles télescopiques fera entrer l’aviation civile togolaise, dès sa mise en service, dans une nouvelle ère avec un trafic de 1,5  à 2,5 millions de passagers attendus par an.