Education
  • abc Le Togo et l'Allemagne signent un important accord de coopération La convention signée ce jour à Berlin, au second jour de la visite officielle du chef de l'Etat togolais en Allemagne, est remarquable par les montants concernés et les nombreux domaines couverts
    La délégation conduite par Faure Gnassingbé a eu ce 09 juin une séance de travail avec Gerd Müller, ministre allemand de la coopération. 

    A l'issue des échanges, ce dernier a paraphé avec Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères un accord de coopération financière et tenchnique pour l'année en cours et celle à venir. Mettant l'accent sur les pôles prioritaires, conjointement convenus, de la formation professionnelle et de l'emploi des jeunes, de l'appui à la décentralisation et bonne gouvernance, du développement rural, de la santé et de l'énergie, le document consacre une augmentation sensible de la coopération au développement entre les deux pays, avec des interventions s'élevant à 64 millions d'euros (environ 42 milliards de FCFA). 
  • abc Le Chef de l’Etat apporte des compétences aux entreprises du Togo et de la sous région Le Président de la République Faure Gnassingbé a présidé la cérémonie d’inauguration du Centre d’excellence de formation aux métiers de l’industrie.
    C’était ce mercredi dans la zone portuaire en présence de Monsieur André Vallini, le Secrétaire d’Etat français au Développement et à la Francophonie.

    L'implantation de ce centre de formation dédié au secteur industriel réaffirme la force de la coopération entre le Togo et la France par le biais de l’Agence française de développement (AFD).

    Des équipements industriels et didactiques aux normes européennes, une équipe d’encadrement et de gestion issue du secteur privé et des formateurs expérimentés font de ce  Centre un modèle inédit dans la sous-région.
     
    Le nouveau fleuron de la modernisation de la formation technique et professionnelle au Togo et du renforcement de sa stratégie aux fins d’une meilleure adéquation emploi-formation, possède également une plate-forme technique et technologique de plus de 6000 m².



    Le CFMI a ouvert ses portes en  septembre 2015 et, offre déjà des formations  dans les filières suivantes :
    -mécanique d’entretien;  
    -mécanique diésel;
    -métallerie-soudure-chaudronnerie;
    -électromécanique;
    -climatisation-froid industriel.

    Le gouvernement togolais en partenariat avec le secteur privé a investi 1,3 milliard dans la création de ce dispositif de développement des compétences avec l’appui de l’Agence française de développement (AFD)  à hauteur de 3,935 milliards de Fcfa.

    Une seconde phase de financement  est en cours pour permettre l’ouverture de nouvelles filières.

    Résultat d’un partenariat Public-Privé, le CFMI va apporter aux entreprises du Togo et de la sous-région les compétences adaptées et de qualité aux ressources humaines.
     
  • abc L'ex-président ghanéen John Kufuor chez Faure Gnassingbé Le Chef de l'Etat a reçu ce matin au palais de la Présidence de la République l’ancien président du Ghana, John Kufuor
    Les entretiens ont porté sur les sujets qui intéressent le développement de l’Afrique, notamment l’émergence économique et le programme de formation des cadres africains du «Djondo Fellowship».

    «J’ai été profondément ému d’être reçu par le chef de l’Etat et d’échanger avec lui sur des sujets d’intérêt africains» a-t-il déclaré à la sortie de l’audience.

    Le Président Kufuor se trouve à Lomé dans le cadre des activités du programme de formation des cadres africains, «Djondo Fellowship» une initiative de l’ancien ministre togolais Gervais Koffi Djondo.

    Ce programme permet de soutenir les entreprises africaines à créer des opportunités au-delà des marchés nationaux.
  • abc L'éducation, le maître mot La redynamisation du secteur éducatif est une priorité depuis plusieurs années.


    La redynamisation du secteur éducatif est une priorité depuis plusieurs années.

    Des mesures incitatives ont été prises. La gratuité a été décrétée pour les enseignements préscolaire et primaire. Des actions de soutien aux parents par la remise de kits scolaires ont également été entreprises. Pourtant l’accès universel à une éducation scolaire de base n’est pas encore atteint. 

    Le Plan Sectoriel de l’Education (PSE) révisé en décembre 2013 pour la période 2014-2025 a inscrit l’alimentation scolaire intégrée comme un levier de stimulation de la demande scolaire et du maintien des élèves à l’école.


    A ce jour, 91.500 élèves de 400 écoles ont bénéficié des prestations du projet cantine scolaire. Non seulement les repas scolaires offrent d’importants avantages sur le plan nutritionnel, encouragent les ménages pauvres à envoyer et à maintenir leurs enfants à l’école mais aussi concourent aux bons résultats scolaires. Le PSE se propose de porter à 10%, 15% et 20% respectivement en 2015, 2016 et 2017 le taux de couverture des cantines. Il envisage aussi maintenir la dynamique en mobilisant 1,630 milliards de francs CFA en 2015 ; 2,760 milliards de francs CFA en 2016. Le PAM (Programme Alimentaire Mondial) est partenaire du Togo pour la mise en oeuvre de ce projet.