Economie
  • abc Le Togo et l'Allemagne signent un important accord de coopération La convention signée ce jour à Berlin, au second jour de la visite officielle du chef de l'Etat togolais en Allemagne, est remarquable par les montants concernés et les nombreux domaines couverts
    La délégation conduite par Faure Gnassingbé a eu ce 09 juin une séance de travail avec Gerd Müller, ministre allemand de la coopération. 

    A l'issue des échanges, ce dernier a paraphé avec Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères un accord de coopération financière et tenchnique pour l'année en cours et celle à venir. Mettant l'accent sur les pôles prioritaires, conjointement convenus, de la formation professionnelle et de l'emploi des jeunes, de l'appui à la décentralisation et bonne gouvernance, du développement rural, de la santé et de l'énergie, le document consacre une augmentation sensible de la coopération au développement entre les deux pays, avec des interventions s'élevant à 64 millions d'euros (environ 42 milliards de FCFA). 
  • abc Le Président Faure Gnassingbé remet le Togo dans le radar des investisseurs allemands Le Chef de l’Etat, en visite de travail et d'amitié en Allemagne, a été l’invité du meilleur business club allemand.
    A Berlin Capital Club, le Président  Faure Gnassingbé s’est adressé aux hommes d’affaires allemands issus du secteur de l’énergie, des travaux publics, des infrastructures portuaires, des transports et des télécommunications. C’était au cours d’un dîner organisé par les deux grandes organisations économiques : Afrika Verein et  Deutsche Africa Stiftung. 

    Le Chef de l’Etat a, dans son adresse, rappelé les périodes critiques de la coopération entre les deux pays. Il a rassuré que le Togo est sur la voie de son redécollage économique. Et les investissements qui sont faits par les partenaires, depuis dix ans, ont pour but de faire du Togo, un pays émergent.

    Le Président Faure Gnassingbé a également livré, aux hommes d’affaires allemands, toutes les bonnes raisons d’investir au Togo. Il s'agit notamment de la reprise de la coopération entre le Togo et l’Allemagne, des progrès réalisés par le Togo en matière de réformes économiques, de l’amélioration du climat des affaires et de la politique des grands travaux et de développement socioéconomique.

    «Le Togo fait désormais partie des pays africains qui inspirent confiance aux marchés mondiaux, un pays où l’on peut faire des investissements sans risque» a affirmé le Chef de l'Etat.

    S’agissant des perspectives, les hommes d’affaires allemands ont tous exprimé leur volonté de contribuer au renforcement de la coopération germano-togolaise. Ils attendent, à cet effet, faire de notre pays le prochain succès  allemand pour un partenariat public-privé en Afrique.

    A noter que le Chef de l’Etat est arrivé mercredi après-midi à Berlin. Il a été accueilli à sa descente d’avion par les autorités allemandes et une forte délégation  des Togolais vivant dans ce pays.
  • abc Visite d'Etat en Chine : fin de périple sur une note économique Faure Gnassingbé et la délégation qui l'accompagne ont consacré la journée du 2 juin à toucher du doigt le fonctionnement de plusieurs unités économiques à Shenzhen, dans la province du Guangdong
    Pour la dernière journée du programme officiel de son voyage d'Etat en Chine, le Président de la République a été accueilli au sein de plusieurs sociétés de la vaste zone économique spéciale de Shenzhen, située en bordure de Hong Kong.    

    Bénéficiant d'une position géographique privilégiée, la ville a connu, depuis les années 1980, un essor économique remarquable, à la suite de la mise en oeuvre d'une politique d'ouverture aux investissements étrangers. Le parallèle d'exemple est donc bien indiqué pour que les autorités, accompagnées de nombreux opérateurs économiques, aillent voir de près les meilleures pratiques dont le Togo pourrait s'inspirer dans sa quête d'un développement accéléré. 

    Faure Gnassingbé a successivement visité à Shekou, l'imposante China Merchants Tower et le terminal à conteneurs.


    Accueil à la China Merchants Tower
     
    Visite du terminal à conteneurs
















     

    Ce fut ensuite le tour du siège de la société Huawei, surnommé "le campus". Installé sur 2km² et regroupant 30.000 des 170.000 employés du groupe, le complexe témoigne du statut de l'équipementier, véritable institution dans l'Empire du Milieu. La ville est parfois qualifiée d'usine électronique du monde.  





     












    Puis la délégation togolaise a pu admirer le musée de Shenzhen. 
    Pour finir, le chef de l'Etat a échangé avec les autorités municipales, qui n'ont pas manqué d'exprimer leur satisfaction et d'offrir un présent à l'illustre hôte. 

     
  • abc Promotion des investissements chinois au Togo Faure Gnassingbé a présidé ce 31 mai l'ouverture du premier forum économique sino-togolais en présence de nombreux opérateurs économiques des deux pays
    La seconde journée du voyage d'Etat de Faure Gnassingbé dans l'Empire du Milieu s'est ouverte sous les auspices de la coopération économique et de l'investissement.

    Le chef de l'Etat a en effet rehaussé de sa présence l'ouverture du forum de promotion des investissements chinois au Togo. Organisé par la Chambre de Commerce international de Chine (CCOIC) sous le patronage du Conseil chinois pour la Promotion du Commerce international (CCPIT) et de l'ambassade du Togo en Chine, l'évènement en est à sa toute première édition. Le Président de la République Togolaise y a délivré une allocution d'ouverture très suivie.

    Autour de la trame du partenariat gagnant-gagnant entre les deux pays au service du développement économique, Faure Gnassingbé a rappelé que les entreprises et les opérateurs chinois se sont toujours trouvés aux cotés de leurs partenaires togolais, autant durant les périodes fastes que pendant les heures moins prospères. Aujourd'hui, le Togo travaille à assumer pleinement son positionnement naturel de plateforme régionale logistique, de servicves et de transport ; Des partenariats mutuellement bénéfiques sont nécessaires à cet égard. 

    Parvenu, après plusieurs années d'efforts et de réformes structurelles audacieuses à améliorer le climat des affaires, assainir le cadre juridique et consolider la croissance économique, le pays entend bien attirer les opérateurs et accueillir l'investissement en valorisant ses nombreux atouts : une économie bien intégrée en Afrique de l’ouest, son appartenance aux regroupements communautaires, et partant, sa position de porte d’entrée sur un marché de plus de 300 millions de consommateurs. Le chef de l'Etat a donc insisté sur la sécurité de la destination Togo pour les investisseurs chinois qu'il a instamment invités à venir y faire prospérer leurs affaires.

    Le forum sera l'occasion d'échanges approfondis entre les participants chinois et les nombreux opérateurs économiques togolais accompagnant Faure Gnassingbé dans cette visite d'Etat. Plusieurs secteurs sont concernés : commerce, infrastructures et bâtiments, hydro-électricité, économie numérique, agriculture etc...
  • abc Faure Gnassingbé reçoit Afreximbank à Lomé Le processus d'adhésion du Togo à l'institution au nombre des sujets discutés par le chef de l'Etat avec le Président d'Afreximbank Les échanges ont porté sur les opportunités d’investissement au Togo, le partenariat économique et le processus d’adhésion de notre pays à l’institution financière.

    «L’Afreximbank regarde de près certains investissements au Togo et va accompagner le pays dans le financement des projets notamment dans le secteur agricole, de la logistique et du tourisme » a déclaré Monsieur Oramah à sa sortie d'audience.

    Ce nouveau partenariat public-privé est bien le fruit des réformes économiques et des efforts que le Togo fait pour l’amélioration du climat des affaires.

    L’Afreximbank a pour mission de favoriser le financement, la promotion et le développement des échanges commerciaux entre les pays d’Afrique ainsi qu’avec les autres régions du monde.

    Elle est créée en octobre 1993 par des Etats africains, des investisseurs privés et institutionnels africains, ainsi que des institutions financières et des investisseurs privés non-africains.
     
  • abc A Bulawayo, Faure Gnassingbé plaide pour plus de commerce intra-africain La 57ème édition de la Foire Commerciale internationale de Zimbabwe (ZITF) s’est ouverte la semaine dernière en présence du Président Faure Gnassingbé.


    Et c’est la 2ème ville du pays, Bulawayo, située à environ 400 km au sud d’Harare, qui a abrité l’événement. Des exposants sont venus de plus de vingt (20) pays d’Afrique et d’ailleurs.

    Placée sous le signe de l’intégration et de l’innovation économiques, l’honneur est faite au Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, de procéder à l’ouverture officielle de cet événement international aux côtés de son homologue, Robert Mugabe.

    Le Président de la République, l'invité d'honneur, est arrivé dans la capitale zimbabwéenne, Harare, dans l’après-midi de jeudi aux environs de 19h, heure locale. Il  est accueilli à l’aéroport International de Harare par le président Robert Mugabe.

    Le chef de l’Etat et la délégation qui l’accompagne ont été ensuite conviés à un dîner d’honneur, dîner offert par le président hôte.

    Au cours de cette soirée, les deux présidents ont prononcé d’importants discours.

    Dans son discours,  le Président Faure Gnassingbé a exploré des pistes susceptibles de mettre l’Afrique sur la voie de la croissance économique, de l’industrialisation, de sortir le continent de la dépendance économique et offrir de l’emploi aux jeunes. Il a, par conséquent, prôné l’extension des relations entre  les pays africains en termes d’intégration et surtout du commerce intra africain.

    Le Président est revenu sur la fraternité qui existe entre les deux pays.
      
    Selon Faure Gnassingbé, l’industrie en Afrique est d’abord culturelle et touristique avant de toucher la transformation des produits locaux. Et le Zimbabwe, une des racines de l'Afrique teintée de traditions authentiques et des sites touristiques des destinations-clé de l'Afrique australe, est un merveilleux exemple.

    Les hommes d’affaires et le peuple zimbabwéen étaient convaincus d’écouter un homme pragmatique, guidé par l’action et le dynamisme.

    Les autorités zimbabwéennes  et le conseil d’Administration de la foire ZITF ont d’abord salué la présence du chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

    Le Président Robert Mugabe a félicité le Togo qui vient de célébrer ses 56 ans d’indépendance.

    Le Président zimbabwéen  trouve que l’Afrique offre de nombreux domaines de coopération et ce ne sont  pas les moyens qui manquent. Il suffit seulement de renforcer les relations, sinon l’intégration régionale, comme cela se concrétise entre son pays et le Togo.




    La foire internationale de Bulawayo au-delà de son objectif premier, qui est de promouvoir la croissance en Afrique avec des compétences locales, reste aussi un facteur d’intégration des peuples sur le continent.

    Cette foire,  au-delà de son objectif premier, qui est de promouvoir la croissance en Afrique avec des compétences locales, reste aussi un facteur d’intégration des peuples sur le continent.

    C’était un rendez-vous riches de couleurs et d’expérience, la réussite dans le domaine agricole du Zimbabwe peut faire cas d’école pour le Togo ; surtout en ce qui concerne la mécanisation.


    Depuis ces dernières années, le Conseil d’administration de la foire de Bulawayo prime les meilleurs exposants.

    Cette année encore, plus d’une vingtaine entreprises ont été récompensées. Tous les lauréats ont eu l’honneur de recevoir leurs trophées des mains du chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

    La visite des stands et des parcs animaliers a été l’un des points forts de l’événement.




     
  • abc Le Chef de l’Etat a inauguré l'Hôtel 2 Février L’emblématique Hôtel 2Février rebaptisé Radisson Blu 2 Février est entièrement rénové. La cérémonie de réception présidée par le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a eu lieu ce mardi.
    Situé au cœur de la ville de Lomé, ce complexe hôtelier 5 étoiles dispose de deux  cent cinquante-six (256) chambres contemporaines, soixante-quatre (64) appartements modernes, cinq (5) restaurants, une piscine, un casino et des salles de conférences et de réunions de haut standing.

    Les travaux de réhabilitation ont été effectués par le groupe sud-africain ZPC Hospitality Renovation Specialits. Cette société spécialisée dans la construction et la rénovation des structures hôtelières a employé plus de 1000 togolais.

    La rénovation de l’hôtel 2 Février dont le coût total est estimé à 37 milliards de francs CFA, est à la fois un pari infrastructurel, économique et social.

    Cette cérémonie, qui s'inscrit dans le cadre des festivités du 56è anniversaire de l'indépendance du Togo, a été couplée de remise de distinctions honorifiques aux personnalités qui ont marqué la vie de la nation par leurs actions.
     
  • abc Le Chef de l’Etat a inauguré le nouveau siège social de la SGI-Togo Le Président Faure Gnassingbé a procédé cet après-midi, à l’inauguration du nouveau siège de la Société de Gestion et d’Intermédiation du Togo (SGI-Togo).
    Situé dans le quartier des affaires, non loin du Commissariat général de l'OTR, le nouveau siège de la SGI-Togo témoigne de la vitalité de l'économie togolaise. 

    Ce nouveau joyau permettra à l'institution financière de  mieux  développer ses activités notamment le courtage, la conservation de titres, le conseil en placement d’ingénierie financière et de gestion de portefeuille.

    Le coût total  de la  construction est estimé à plus de deux milliards de francs CFA.

    Créée le 4 décembre 1996, la SGI-TOGO est membre de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).
  • abc China Merchants Group chez le Président de la République Le Président de la République Faure Gnassingbé s’est entretenu ce vendredi avec une délégation d’investisseurs chinois conduite par Julien Li Rui
    Cette délégation, en séjour depuis quelques jours au Togo, a fait part au Chef de l’Etat de l’intérêt qu’elle porte aux opportunités et potentialités de développement qu’offre le pays.

    « Nous sommes vraiment impressionnés par les travaux d’infrastructures de Lomé. Le Togo est un pays qui regorge beaucoup de potentialités, en somme un hub de la sous-région.  Nous allons continuer à travailler avec nos partenaires togolais pour identifier les opportunités de développement » a déclaré le chef de la délégation.

    Le Togo et la Chine entretiennent d’excellentes relations de coopération dans plusieurs domaines notamment économique, social, sanitaire, infrastructure, agricole... La présence de cette délégation vise à consolider le partenariat entre le Togo et la Chine dans divers domaines.

     
     
  • abc L’ambition de la modernisation Permettre à l’économie togolaise de tirer profit des chaînes de valeurs mondiales Une fois le processus de réconciliation nationale mis en route, la Présidence Togolaise a lancé une série de réformes visant à moderniser l’économie togolaise. Résultat, depuis plusieurs années, la tendance est à la progression constante de la croissance économique du Togo, à l’instar de la sous-région ouest africaine.

    Estimée à 6% en 2014, elle devrait s’établir à 6,3% en 2015.



    Les réformes opérées ont pour objectif l’optimisation des performances économiques. Elles touchent à l’amélioration du climat des affaires pour créer un cadre favorable à l’investissement national et étranger. La promotion des secteurs de soutien que sont les infrastructures, pour lesquels l’Etat consacrera 111 milliards de FCFA cette année est un important volet de la poursuite des programmes d’investissements publics.  

    Les perspectives économiques du Togo sont optimistes et se basent sur l’accroissement des recettes publiques attendu de la mise en place de l’Office togolais des recettes (OTR) opérationnel depuis février 2014, et sur la relance des industries extractives et des unités de transformation qui en relèvent.

    Enfin l’accroissement de l’activité portuaire et le développement des services de transport permettront à l’économie togolaise de tirer profit des chaînes de valeurs mondiales.