Aller au contenu principal
Présidence de la République Togolaise

Contribution du Togo au maintien de la paix reconnue par l’UA

Publié le : 03 juil 2018
Contribution du Togo au maintien de la paix reconnue par l’UA

Dans la dynamique de l’intégration africaine, le chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé a encore fait entendre la voix du Togo au cours du 31è sommet de l’Union Africaine

Les dirigeants africains se sont retrouvés du 1er au 2 juillet 2018 à Nouakchott en Mauritanie en session ordinaire principalement axée sur la lutte contre la corruption. Plusieurs sujets étaient également à l’ordre du jour, notamment les réformes institutionnelles, le libre-échange et le projet de marché unique et libéralisé pour le transport aérien.

 

Au cours des travaux, le Président de la République, champion du Marché unique de transport aérien en Afrique (MUTAA) a présenté le rapport d’étape de la mise en œuvre de cet instrument d’intégration économique, commerciale et de libre circulation.

 

Les leaders africains ont relevé l’impact positif des initiatives menées sous la conduite du chef de l’Etat togolais pour l’opérationnalisation effective de ce projet phare de l’agenda 2063 de l’Union.

 

L’intérêt du Marché unique est l’ouverture de l’espace africain en termes de transport aérien, de réduction des coûts de transport et de promotion du commerce interafricain, mais aussi de renforcement de la sécurité et de la sûreté de l’avion civil ainsi que le système de communication et de navigation aérienne. Les travaux du 31è sommet ont été également dominés par des réflexions sur la situation sécuritaire dans les Etats membres.

 

Le Togo qui a pris les rênes du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine, le 1er juillet 2018, a présenté au cours de la première séance à huis clos, la revue de la situation sécuritaire dans toutes les zones en conflits sur le continent.

 

Les rapports d’activité du CPS et de mise en œuvre de la feuille de route de l’Union Africaine sur les mesures pratiques à prendre pour faire taire les armes en Afrique d’ici 2020 ont également été examinés.

 

Les chefs d’Etat, ont à cet effet, salué le leadership du Président Faure Gnassingbé durant ce mandat, avant d’émettre le vœu de continuer à bénéficier davantage de son engagement dans la résolution des conflits sur le continent.

 

À l'agenda du CPS, sous la présidence du Togo, sont inscrits plusieurs sujets notamment l’examen de la situation en RDC. Il est également prévu une rencontre conjointe entre le Conseil de Paix et de Sécurité, l’Union Africaine et le Conseil de Sécurité des Nations Unies à New York et une mission en Guinée Bissau avant la fin du mois de juillet.
 

En marge du sommet, le chef de l’État, s’est entretenu avec ses homologues du Burkina Faso, du Congo, du Gabon, de la Guinée Équatoriale, du Niger et du Sénégal.

 

Les discussions ont porté sur les stratégies de renforcement de la coopération inter-régionale en vue de garantir la sécurité des populations sur le continent notamment l’organisation du prochain sommet conjoint CEDEAO-CEEAC sur la paix, la radicalisation et l’extrémisme violent qui se tiendra le 30 juillet à Lomé. 

 

Ces nouvelles responsabilités et rencontres de haut niveau confirment la forte présence diplomatique du Togo et des initiatives personnelles du Président Faure Gnassingbé sur le continent.

Top